Aventures

De Ahill-Mach
Aller à : navigation, rechercher

Chapitre I

1 : La fuite de Emarth Kthar

Nos deux larrons fuient Emarth Kthar et se retrouvent à Khanolr, un village a la lisière des marais de Naggem. Alors qu'ils se posent, à la tombée de la nuit arrive une caravane venant chercher de la tourbe et Kthrinn le maître de caravane , reconnaît les deux fuyards et décide avec ses hommes de toucher le pactole en les ramenant à Emarth Kthar.

2 : Les Marais de Naggem

Contre toute attente, l'altercation tourne à l'avantage de nos deux larrons qui, bien qu'en infériorité numérique, font rompre le combat à Kthrinn et ses hommes. Celui ci est gravement blessé. Carah-Katos, le chef du village de Khanolr leur demande de partir afin que la situation bien tendue ne s'envenime pas.

Gorlak et Serretenaille s'enfoncent dans les marais de Naggem. Au bout de plusieurs jours de marche, et après s'être perdus à de nombreuses reprises arrivent sur les berges du Naskthin ou ils hèlent un batelier descendant vers Tolrogg Orth

3 : Dans les bas-fonds de Tolrogh Orth

Arand le batelier les mènent jusqu’à une misérable taverne de pécheurs ou il a ses quartier. Il présente nos comparse à Dhoron le tavernier. Chacun étant redevable au précédent, Celui ci les présente finalement à leur employeur potentiel Ekthemni.

Ils sont recruté pour assurer la sécurité de prêtres, qu'il faudra retrouver dans les quartiers nord de Tolrogg Orth à la taverne du Dragon vert.

En fin d'après midi et après s'être copieusement égaré, nos compères finissent par trouver la dite taverne, dans un quartier misérable et mal famé qui sied parfaitement a Serretenaille. A la nuit tombée leur contact Itkhem et ses deux hommes, se présentent. Ils n'ont pas du tout l'air de prêtres mais plutôt de brigands en maraude.

4 : L’exécution macabre

Itkhem explique rapidement la situation. Lui et ses comparses vont se déguiser en prêtres, vont passer chercher un colis au milieu de la nuit et eux une fois sur place devront assurer leur sécurité. Rien de bien compliqué.

Tandis que Gorlak et Serretenaille patientent à la taverne du Dragon vert, un homme dévisage Serretenaille, il le connaît de Emarth Kthar et semble avoir un contentieux à régler. Discrètement nos deux acolytes s'éloignent pour embusquer le fâcheux. Le combat est de courte durée et le malandrin se retrouve prestement assommé et dépouillé, dans une ruelle fangeuse.

A l'heure dite, les 5 mercenaires se mettent en route. Ils laissent Serretenaille et Gorlak avec le troisième larron, tandis qu'Itkhem va chercher le colis. Discrètement Serretenaille se faufile à leur suite pour découvrir dans un entrepôt abandonné que le colis n'est autre qu'une femme drogué fourrée dans un sac posée sur une charrette à bras.

La troupe se dirige vers le grand cimetière de la ville ou chacun revêt des tenues de prêtres d'Asûa. Gorlak et Serretenaille montent la garde tandis que les trois autres préparent le sacrifice. Néanmoins au moment de passer à l'acte, nos trois brigands ont des état d’âme. Serretenaille faisant état de sa profession de bourreau se propose, moyennant rétribution, de procéder à l'exécution. Le marché est conclu.

A ce moment, des Dragons de Lannathe se ruent sur les faux prêtres. Gorlak s'interpose, mais est blessé à plusieurs reprises. Il parvient à mettre son adversaire hors de combat, tandis que Serretenaille, qui a perdu son arme lors de l'assaut, se débrouille tant bien que mal pour riposter de manière fort peu loyale et en dessous de la ceinture.

Alors que des renforts arrivent, nos deux associés rompent le combat et fuient à travers les rues de Tolrogg Orth

5 : La situation se complique

Fuyant à nouveau le cimetière, nos comparses se perdent en ville. Ils finissent par tomber sur une patrouille et la soudoient grassement pour que l'un des gardes les amènes à l'auberge Naine, dans laquelle Gorlak a déjà séjourné. Là ils apprennent de la part de l'un des nains noirs, que les prêtres d'Ashûa se sont livré à un rituel macabre dans le cimetière. La populace est très remontée vis à vis des prêtres d'Asûa et de leurs soit disant alliés, les nains noir.

Ils décident de retourner voir Dhoron à la taverne du du tigre du Naskthin dans les faubourgs de Tolrogg Orth. Ekthemni finit par arriver à la taverne. Durant la discussion avec leur employeur, les mêmes dragons de Lannathe qu'au cimetière prennent la taverne d'assaut. Ekthemni hurle à la trahison.

Fuyant une nouvelle fois vers le à quelque lieues vers le sud, nos aventuriers tombent sur une galère de haute mer venant des archipels, lourdement gardée et sur laquelle déambulent des nains noirs. Ils tentent de parlementer avec les gardes de la galère et les marins se trouvant à l'unique taverne du débarcadère, mais une nouvelle fois face à des marins avinés et assez remontés contre les nains et leur clique démoniste lié au culte d'Asûa, la discussion s'envenime et tourne court.

6 : Sus aux prêtres d'Asûa

Après une nuit une nouvelle fois à la belle étoile non loin du port de Tolrogg Orth, les deux comparses retournent en ville. L'ambiance y est délétère, les prêtres d'Asûa sont menacés par les habitants et les marchands vident précipitamment une partie de leur entrepôts pour mettre en sûreté leurs marchandises dans les villes du nord. De retour à l'endroit même ou la fille kidnappée avait été entreposée, Serretenaille trouve un bracelet. Tandis qu'ils poursuivent leurs recherches une patrouille se mit à fouiller consciencieusement le pâté de maison. Quittant rapidement les lieux, les deux malandrins poursuivent leur enquête et apprennent que le bracelet appartient à Nashdé Khotkhell, une dame de compagnie au service de Ggertakhell.

Afin d'avoir de plus ample renseignements, Gorlak et Serretenaille se rendent au temple d'Asûa. Mais la foule vilipende les prêtres tandis que des gardes les protège. Serretenaille voyant là une belle manière de mettre de l'huile sur le feu, attise la colère de la populace. Les gardes dispersent vivement la foule et tentent de retrouver les deux agitateurs.

Tandis que Serretenaille cours droit devant lui pour semer les gardes, Gorlak lui fuit dans une autre direction pour se perdre dans une ruelle ou il se fait charger par un vigile des quartier riche dans lequel il a fini par échouer au cri de :

- "Un nain noir, un nain noir !"

Nos deux comparses sont désormais séparés et perdu dans Tolrogg Orth

7 : Un prix sur des têtes

Après des heures d’errance à travers Tolrogg Orth, nos deux amis se retrouvent à l'auberge Naine, non sans s'être fait chacun repérer. Ils décident de passer la nuit dans l’entrepôt abandonné, puis à l'ouverture des portes se dirigent à nouveau vers le débarcadère afin d'en savoir plus sur le sanctuaire des prêtres d'Asûa qui s'y trouvent. Une brume épaisse s'est levée. Les prêtres bannis par la foule et les moines soldat du culte se sont réfugiés là et les quatre barges mortuaires ont été halées sur la gréve.

En milieu d'après midi, un détachement de nains noirs arrivent à la galère et se préparent à appareiller avec la marée.

A la nuit tombée, ne pouvant retourner en ville, les deux partenaires retournent au tigre du Naskthin afin d'en apprendre plus d'Ekthemni. Dhoron le tavernier tombe des nues en les voyant et leur glisse que leur ancien employeur, qui est dans la mouise jusqu'au cou, aimerait les rencontrer. Néanmoins, une belle prime d'une centaine de pièces d'argent a été posée sur leur tête, et Dhoron leur signale que celle-ci va attirer tous les malandrins des faubourgs.

Gorlak et Serretenaille ont rendez-vous avec Arand le batelier sous la taverne de Dhoron, néanmoins une poignée de malfrats sont là, bien décidé a toucher la prime. Gorlak est une nouvelle fois blessé, tandis que Serretenaille le jette au fond de la barque et que celle ci glisse in-extremis sur le Naskthin, hors de portée des brigands.

8 : Révélation sur le Naskthin

Les 2 fugitifs retrouvent après la tombée du soleil Ekthemni dans une cabane de pêcheurs à plusieurs lieues de Tolrogg Orth. S'en suit un partage d'informations.

Rthan Dhanem le contact d'Ekthemni lui avait proposé deux missions qui s’avèrèrent être liées

  • Supprimer le prêtre de Narra Orth Emt
  • Embaucher des étrangers à la ville pour prêter main forte à de faux prêtres; les naufrageurs d'Itkhem
  • Rthan Dhanem a peu de temps après été retrouvé mort, flottant dans le Naskthin. Pareillement une razzia a eu lieu à la taverne du Dragon vert et Itkhem et l'un de ses homme ont été assassinés

    Un autre contact plus occasionnel, Nogg le boucher lui avait demandé de kidnapper une fille de bonne famille et de la livrer dans un entrepôt particulier. Ekthemni a choisi au hasard Nashdé Khotkhell et il s'est avéré qu'elle était destiné au sacrifice qu'allaient commettre Itkhem et ses naufrageurs.

    Ceci prouvant définitivement que toutes ces demandes étaient liées, chose qu'Ekthemni n'avait pas compris avant de partager les informations avec les deux comparses.

    Nogg le boucher et sa dizaine d'hommes, s'occupent d'une salaisonnerie de jour et de pillage d’entrepôts et de recel la nuit. Aux dernieres nouvelles, ils étaient encore vivants.

    Ayant peu confiance en la loyauté durable d'Arand le batelier, les trois spadassins quittent les lieux rapidement et retournent de nuit vers Tolrogg Orth.

    9 : Nogg le boucher

    Au début de la nuit, après avoir longé le pré de Tolrogg Orth ou s'ammassent les chariots et les caravaniers en partance vers Nerkthoh Dhem, Ekthemni dans les faubourgs du Naskhin montre comment entrer en ville malgré les portes fermées.

    Dans la salaisonnerie de Nogg le boucher, celui ci demande si nos deux compères peuvent faire quelques choses pour l'un de ses hommes blessé et empoisonné. Serretenaille se propose et s'aidant de sa connaissance de l'anatomie de par son métier de bourreau parvient de justesse à sauver le malfrat. Nogg qui tient à ses hommes, se montre assez coopératif et donne le nom du commanditaire de l’enlèvement ; un certain Tarthpin‎‎, dont il ne sait pas grand chose.

    Soudain, une ombre sur le toit soulève une tuile et tire un carreau sur Nogg le boucher. Serretenaille s'interpose et se prend le carreau de plein fouet.

    Gorlak protège les blessés à l'aide d'une lourde table et fait rapidement le tour de l’entrepôt. Il ne trouvera qu'une maison ouverte et vide dont les habitants ont été égorgés. La piste du tueur s’arrête là.

    Serretenaille lui se rend compte que le carreau était empoisonné et l'extrait prestement, le laissant grièvement blessé et en proie aux effets du poison.

    10 : Le voile se lève sur Tarthpin‎‎

    Réfugié dans l'une des caves de la salaisonnerie, nos deux mercenaires apprennent de Nogg qu'il a rencontré Tarthpin à la la commanderie des bateleurs pour y négocier le contrat de l’enlèvement, mais il ne sait rien de plus sur lui. Il prétend aussi savoir qu'en ville le poison est fourni par un certain Oberb le sans visage. Abarkth révèle à la demande de Serretenaille que l'homme qui a tenté de poignarder Nogg possédait une balafre caractéristique, comme Tarthpin.

    Nakh l'un des hommes de Nogg reconnait dans la description de Tarthpin, un homme qu'il a croisé au débarcadère auprès du vieux marin Tolradh. Gorlak décide de se rendre au débarcadère en compagnie de Nakh.

    La discussion se tient en face de chopines à la taverne du pichet salé, là Tolradh révèle qu'il connait Tarthpin de vue, qu'il travaille pour un noble local et qu'il se rend de temps à autre dans les confins afin de ramener des mercenaires vétérans de la bordure. Par ailleurs Tolradh dévoile qu'il sait qu'un raid pirate se prépare sur Tolrogg Orth sous peu, ce qui est sans doute la raison des caravanes marchandes partant vers Nerkthoh Dhem. Au moment de se quitter, il propose aux deux hommes de les former afin de servir comme marins sur la gabare de Perggem Dha‎.

    De retour vers Tolrogg Orth, une foule compacte et galvanisée se dirige vers la chapelle d'Asûa proche du débarcadère. Gorlak reconnaissant l'un des agitateurs qu'il avait déjà vu près du temple à l’intérieur des murs sur rue sur lui, tandis que la foule étripe les prêtres et les soldats d'Asûa. Il l'assomme et le traîne sur le chemin. Deux de ses acolytes viennent lui porter main forte, l'un et capturé et l'autre est proprement tué. Les deux comparses retournent discrètement en ville avec leurs prisonniers grâce à l'aide des hommes de Nogg.

    11 : Quand les lames s'aiguisent

    Après avoir demandé à Nogg de faire surveiller le temple de Narra et le palais de Nagg Dhanit‎‎, Gorlak et Serretenaille ont rendez vous avec Cheveux d'or et Ligg Dha‎ dans la cabane de pécheurs ou ils avaient jadis négocié avec Ekthemni. Ils échangent des informations sur Tarthpin‎‎ que Ligg Dha‎, un Nard a déjà rencontré sur la bordure. Les deux compères proposent d'engager ces deux mercenaires pour un coup de main sur Tarthpin‎‎. De retour vers la ville, ils entraperçoivent la caravane marchande qui se prépare à quitter Tolrogg Orth le lendemain à l'aube.

    Une fois en ville, ils persuadent Nogg le boucher de financer leur coup de main en payant lui même les deux mercenaires. Il accepte proposant de profiter de la panique crée par le raid pirate à venir pour piller le palais de Nagg Dhanit‎‎, Gorlak et Serretenaille ouvriront le chemin à ses hommes.

    12 : Coup de main sur Tannmar

    Les pillards des Archipels du sud ont passé les murs de Tolrogg Orth, leurs cris résonnent sur riches palais du vieux quartier de Tannmar, tandis que des milices au service de riches marchands patrouillent les rues éclairées. Serretenaille, Gorlak renforcé de Cheveux d'or et Ligg Dha‎ se glissent prudemment dans les ruelles cossues tandis que les hommes de Nogg ouvrent la voie. Guidé par Serretenaille, les 4 mercenaires se glissent dans le jardin intérieur, mais Gorlak manquant de discrétion attire l'attention d'un domestique qui balaie le jardin de sa lanterne. Inquiet, il préfère prévenir les hommes de main de Nagg Dhanit‎‎.

    Repérés, ils sont repérés. Les quatre mercenaires se ruent dans la salle de banquet du palais afin de se mettre à couvert. Les soudards de Nagg Dhanit‎‎ connaissant bien les lieux, les prennent en tenaille. Néanmoins la violence de Gorlak allié à l'impétuosité de Serretenaille, renversent le cours de la bataille, laissant trois des spadassins à terre dans une mare de sang.

    13 : Coup de main sur Tannmar (suite)

    Hormis Cheveux d'or, tous sont blessés, Serretenaille l'armure rougie de son propre sang souffle bruyamment. Après un bref répit, ils se glissent dans la cours intérieure et se ruent sous les trois archivoltes de pierres noires délicatement ciselées de l'entrée du palais. Au delà des trois arches, des torchères illuminent un grand escalier de pierre sombre. En haut des marches, une lourde porte cloutée se referme, tandis que des silhouettes se détachent dans le corridor surplombant l'escalier.

    À l'abri de son bouclier Gorlak se rue en haut des marches. Deux carreaux claquent sur son armure. Ligg Dha‎, plus circonspect, suit à pas de loup suivi comme son ombre par Serretenaille. L’arbalète claque une nouvelle fois. un trait se fige dans le plastron de cuir de Cheveux d'or. Elle blêmit, pâlit brutalement et s'effondre. Serretenaille reconnait immédiatement l'effet du terrible poison qu'utilise Tarthpin‎‎, mais il est trop tard pour elle. Laissant Ligg Dha‎ hurler de désespoir, il se jette lui aussi à couvert contre la porte cloutée.

    Les gonds se faussent, les planches explosent dans une nuée d'échardes. La voie est libre. Tarthpin‎‎ et Nagg Dhanit‎‎ se sont réfugiés dans ses appartements, la porte maladroitement barricadée ne résiste pas aux assauts du fer ciselée de la hache de Gorlak. La chambre est luxuement décorée, un écritoire est adossé un mur tandis qu'un imposant lit de bois emplit la pièce. Le brasero a été renversé et le feu commence à dévorer le plancher. Un grappin pend à la fenêtre géminée, nulle trace de Nagg Dhanit‎‎. Voyant sa détermination dans le regard froid et sans pitié de Gorlak, Nagg Dhanit‎‎ lui projette l'un de ses hommes de main, grièvement blessé, afin de couvrir sa fuite. La hache de Gorlak le brise en deux. Désormais seul face à deux combattants expérimentés, Nagg Dhanit‎‎ se bat de toutes ses forces, c'est un redoutable combattant, mais il est acculé, pressé de toutes parts. Sans solution, il tente une feinte sur Gorlak pour le forcer à reculer, pensant avoir réussi sa manœuvre, il se rue sur la corde pendante, sa seule chance de salut. Mais Gorlak en mercenaire aguerri ne s'en laisse pas compter et tandis que Tarthpin‎‎ ne peut se défendre, lui fracasse l'épaule jusqu'au torse. Son corps désarticulé s'effondre sur la fenêtre.

    Prestement alors que les flammes gagnent la pièce, Gorlak et Serretenaille fouillent, tandis qu'au loin des gens d'armes braillent Au feu, au feu.

    Il faut déguerpir au plus vite.

    14 : Les fruits de la rapine

    Serretenaille, Gorlak et Nogg se partagent le butin et négocient les lettres de change. Après, s'être mis au vert à la ferme d'Iktho, à quelques lieues de Tolrogg Orth un mois durant, les deux gibiers de potence touchent leur dû et les havresacs remplis de (615) pièces d'argent, en plein cœur de l'hiver, ils embarquent sur la gabare de Perggem Dha‎.

    Chapitre II